Vasospasmes et Blanchissement des mamelons

blanchissement mamelon, vasospasm, vasospasmes, douleur allaitement, allaitement

Le blanchissement des mamelons (ou plus connu sous le nom de vasospasmes) pendant ou après la tétée est un phénomène très commun chez les femmes allaitantes. Le mamelon devient blanc, il peut être associé ou pas d’une douleur.

Le blanchissement des mamelons n’est pas un problème en soit sauf si la maman a des douleurs. Il peut cependant être un symptôme.

Blanchissement par compression

De loin, la raison la plus fréquente. Elle résulte du fait que le bébé comprime le mamelon pendant la tétée. Il empêche la bonne circulation du sang d’où la couleur blanche.

C’est un peu comme ce qui arrive à votre pied si vous restez longtemps en position assise.

Beaucoup de choses peuvent amener à cette mauvaise compression, j’en cite les plus fréquentes :

  • Le bébé n’a pas « assez » de sein dans la bouche (de loin la plus fréquente)
  • Le bébé ne suce pas efficacement
  • Un positionnement trop bas du bébé
  • Frein de langue
  • Réflexe de morsure développé
  • Problèmes de palais

Dans ces cas, le mamelon est blanc et un peu déformé pointu dépendamment de la zone de compression. Rare sont les mamans qui rapporte avoir mal dans ce cas, il s’agit plutôt de fourmillements, indiquant le rétablissement de la circulation sanguine.

 

Blanchissement par vasospasme

La par contre, le bébé n’est pas en cause. Il s’agit d’un rétrécissement soudain des vaisseaux sanguins (du mamelon dans ce cas). La douleur est très présente dans ces cas. Le vasospasme peut survenir même en dehors des tétées.

Le vasospasme peut être une réponse secondaire à un traumatisme du mamelon. Résoudre le problème initial, résoudrait généralement le problème auxiliaire.

Contrairement au blanchissement par compression, le mamelon n’est pas déformé et le froid augmente considérablement la douleur.

Le Vasospasme peut aussi être causé par le phénomène de Raynauld. Quand le vasospasme du mamelon est causé par le phénomène de Raynauld, le mamelon devient blanc, ensuite généralement devient bleu puis rouge, avant que la circulation se rétablisse.

C’est généralement un phénomène bilatéral, c’est-à-dire que les deux mamelons sont concernés et n’a pas de rapport avec les tétées. Le froid aggrave la douleur lors des épisodes du vasospasme tout comme les traumatismes tels la candidose.

Le vasospasme par phénomène de Raynauld, n’est pas causé par l’allaitement. Il existe cependant des études qui l’associent avec la prise de contraception contenant de l’ostéogène (ce qui justifie l’apparition des vasospasme pendant l’allaitement puisque la pilule dite d’allaitement est une pilule oestroprogestative).

Les sujets fibromyalgiques ou avec des maladies rhumatologiques ou endocriniens semblent être les plus touché par ce phénomène.

 

Traitement du vasospasme

Il ne s’agit pas vraiment là de traitement mais plus de gestion de la douleur et de bonne pratique pour prévenir les symptômes.

Pour soulager la douleur, les médecins proposent du paracétamol et de l’ibuprofène. Demandez à votre médecins ou pharmacien pour voir ce qu’il peut vous proposer.

Une supplémentation en calcium, magnésium, vitamine B et omega3 sont recommandé dans la littérature.

Le froid demeure cependant le plus ennemi du vasospasme, évitez donc le froid et couvrez-vous dès la fin de la tétée. Allaitez dans une chambre chauffé peut s’avérer beaucoup plus reposant pour vous. Appliquez éventuellement des compresses chaudes sur le mamelon après la tétée ou faites des massages avec de l’huile d’olive.

Il semblerait que la consommation de la cafféine et le tabagisme empirerait le vasospasme. A éviter donc, ou du moins à limiter la consommation. Le tabagisme passif est tout aussi en cause.

 

Un petit commentaire fait plaisir :